Déc 28, 2017
265 Vues
1 0

Du nouveau du côté des allergies aux arachides

Publié par Aurelien Sharlien

Savoir que votre enfant est atteint d’une allergie à l’arachide peut être effrayant, surtout avec la prévalence de beurre d’arachide dans notre société!
Le principal problème avec une allergie aux arachides est la gravité de la réaction.
80% des personnes ayant une allergie à l’arachide ont eu une réaction qui implique un problème respiratoire et 100 personnes sur ce pourcentage en meurent chaque année.

Ces types de statistiques sont effrayants pour ceux d’entre nous qui ont des enfants allergiques à l’arachide!
L’arachide est dans la famille des légumineuses, comme les pois, les haricots, les lentilles et le soja pour n’en nommer que quelques-

Jusqu’à ce qu’un remède soit trouvé, la seule façon de lutter contre cette allergie à l’arachide est de rester loin de toutes les arachides et de tous les produits à l’arachide. Lisez les étiquettes de tous les aliments que votre enfant va manger.

Relisez les étiquettes à chaque fois que vous achetez un produit, car les procédés de fabrication changent continuellement.

Lire les étiquettes

Les arachides peuvent apparaître dans les aliments, les huiles d’arachide des les aliments ou dans les produits de soins. Lisez les étiquettes de tous les produits que votre enfant allergique aux arachides ingère ou utilisation.
Voici une liste non exhaustive:
• Tout ce qui mentionne l’arachide
• L’huile d’arachide – il y a des gens qui peuvent tolérer l’huile d’arachide, et d’autres qui ne peuvent pas. L’huile d’arachide pressée à froid n’est généralement pas tolérée.
• La farine d’arachide
• Les arachides peuvent apparaître dans des endroits ou l’on ne se méfie pas comme dans les plats chinois, les pâtés impériaux, les chocolats, les friandises et les pâtisseries. Si vous ne pouvez pas lire les ingrédients – n’en mangez pas!
• J’ai entendu dire que certaines personnes utilisent le beurre d’arachide dans du chili, ou dans le glaçage épaississant pour un gâteau ou des petits gâteaux.
• Tous les produits qui mentionnent ” peuvent inclure des arachides” ou “transformées dans une usine contenant des arachides”.
Votre allergologue doit être en mesure de vous fournir une liste complète des ingrédients qui peuvent indiquer des protéines d’arachides. Il ya toujours des nouveaux produits créés avec des noms d’ingrédients nouvellement transformés.
Si vous ne connaissez pas la nature exacte de l’ingrédient, ne la mangez pas!

Tout cela est peut être fini !

Si comme moi vous êtes branché sur la radio pendant le transport vers le bureau, vous n’avez pas loupé l’info de la semaine, qui concerne vos allergies à l’arachide.
Voici l’article :

Des chercheurs de Toulouse ont réussi à débarrasser des cacahuètes de leurs agents allergisants.

Les personnes allergiques aux cacahuètes vont bientôt pouvoir souffler.

Des chercheurs de l’université de Toulouse, en association avec un hôpital et la société Menguy’s, ont réussi à mettre au point une cacahuète qui ne cause pas d’allergie. Le brevet a été déposé début février, mais il faudra attendre encore un peu avant de pouvoir manger des cacahuètes totalement hypoallergéniques.

Pour l’heure, les scientifiques ont réussi à produire une pâte de cacahuète reconstituée avec 95 à 99% d’agents allergènes en moins, qui ressemble pour l’instant à un liquide blanchâtre dans une éprouvette.
Pour obtenir ce résultat, les chercheurs ont utilisé des probiotiques pour traquer les protéines responsables des allergies.
” Les probiotiques, qui sont utilisés dans l’alimentation, possèdent des enzymes, qui ont grignoté ces protéines et les ont dégradées “.
Les chercheurs, qui travaillent sur le sujet depuis 2009, espèrent bien pouvoir traiter, à terme, la graine entière, en la débarrassant intégralement de ses agents allergisants. Il faudra cependant au moins trois ans pour terminer le travail et lancer les premières chaînes de production.

Première cause d’allergie après trois ans

” Le procédé breveté constitue une avancée majeure dans la gestion quotidienne des interdits alimentaires imposés aux individus allergiques et aux problèmes qui leur sont liés, en particulier concernant l’étiquetage des produits alimentaires “, soutient le Pr Annick Barre, responsable scientifique du laboratoire de pharmacochimie et pharmacologie de l’université de Toulouse.
L’enjeu est de taille : les allergies à la cacahuète sont la deuxième cause d’allergie alimentaire avant l’âge de trois ans, et la première cause après trois ans, souligne l’université de Toulouse dans un communiqué. Elles sont aussi à l’origine de symptômes plus graves que d’autres allergies alimentaires.
Grâce aux chercheurs toulousains, les allergiques pourront donc bientôt consommer des produits contenant des ” traces d’arachides ” sans craindre de faire une crise d’asthme ou d’eczéma ou, plus grave, un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique.

Que des bonnes nouvelles et des perspectives positives pour tous nos lecteurs qui sont de près ou de loin touchés par cette allergie

Catégories de l'article :
Santé

Les commentaires sont fermés.