Déc 24, 2017
128 Vues
1 0

Bougies de paraffine Vs bougies naturelles

Publié par Aurelien Sharlien

Que ce soit pour décorer son intérieur, pour créer une ambiance propice à la méditation ou pour dégager une odeur particulière, les bougies font désormais partie de notre quotidien. C’est joli, c’est tendance, ce n’est pas trop cher, etc. autant de points positif en leur faveur et qui remplacent largement la simple utilisation de source lumineuse.

Le soucis est que pour l’instant la plupart des bougies sont composées de paraffine en plus ou moins grande quantité (100% pour certaines). Or la paraffine est un distillat du pétrole qui, au contact de la chaleur, dégage du gaz combustible sous forme de combustion incomplète (source) et donc de toxines cancérigènes (voir aussi ce que sont les HAP). Les bougies parfumées sont composées de produits chimiques supplémentaires afin de maximiser l’odeur répandue à moindre coût.

Les bougies de paraffine peuvent contenir jusqu’à 11 composés cancérigènes qui ont étés jugés ” polluants atmosphériques toxiques ” par l’état de Californie en 2004.

De plus les mèches (en métal ou en fil) et le conteneur de la bougie peuvent aussi être mauvais. Bref mieux vaut éviter au maximum les risques et utiliser des bougies naturelles (ou ne plus en utiliser si vous savez vous en passer, ça vous fera des économie icon wink Bougies de paraffine Vs bougies naturelles ). A moins de ne garder les bougies de paraffine que pour la décoration, sans les chauffer donc.

Parmi les choix possible il y a principalement les bougies à la cire d’abeille et les bougies à la cire de soja.

Bougies à la cire d’abeille

Au Moyen-âge les nobles et l’Eglise utilisaient ce genre de bougies, assez chères, laissant celles en suif au petit peuple. Ce prix est toujours un frein à l’heure actuelle, à titre d’exemple pour les petites bougies chauffe-plats le prix va du double au triple comparé aux petites bougies classiques en paraffine. Elles se trouvent parfois en commerce avec une quantité plus ou moins grande d’huiles végétales ou de paraffine mélangée.

 

Avantages : elles ont, au naturel, une légère odeur de miel et en ont la couleur (peuvent aussi être blanches si l’ont ajoute des composés chimiques).

Bougies à la cire de Soja

Apparue assez récemment (début des années 1990), grâce à la demande de produits naturels de plus en plus importante de la part des consommateurs, cette cire vise aussi à être une alternative au prix de la cire d’abeille. La cire de soja est plus connue dans le nord de l’Amérique qu’en Europe mais ça commence à se répandre.

Elles ont aussi l’avantage d’être aussi bien adaptée pour des bougies d’ambiances que de massage et sont assez simple à réaliser par soi-même. L’inconvénient est que la cire a un point de fusion à 50°c ce qui a pour conséquence que les bougies n’ont pas une très grande dureté.

Parmi ses autres avantages : fabriquée à partir des fèves de soja (ressources renouvelables, bio et/ou provenant du commerce équitable, non-OGM), biodégradable, moins d’émanations de fumée et dure plus longtemps qu’une bougie à la paraffine (jusque 50% parait-il mais je n’ai pas d’infos prouvant/infirmant ce chiffre), les tâches sont plus simple à faire partir, etc.

Autres cires végétales pour bougies

Il existe d’autres possibilités permettant de créer des bougies naturelles : cire de mimosa, cire de riz, cire de Carnauba, cire de Candelilla, acide stéarique, …

Si ces dernières peuvent se garder plus longtemps elles demandent d’être mélangées à des huiles végétales, des beurres ou de la cire de soja et sont à éviter dans le cas de grandes quantités (craquellement, etc.).

Catégories de l'article :
Santé

Les commentaires sont fermés.