Déc 30, 2017
405 Vues
1 0

Antennes relais et troubles du sommeil : qu’en est-il exactement ?

Publié par Aurelien Sharlien

Les champs électromagnétiques émis par les antennes relais ne cessent, jusqu’à aujourd’hui, de susciter la curiosité. Représentent-t-ils un danger pour la santé et à quel niveau ? Une étude récente a notamment démontré que ces ondes troubleraient la qualité de sommeil d’une personne et impacteraient également sur la régulation thermique. Zoom sur le sujet…

Des effets biologiques

Récemment réalisée par l’Université de Picardie Jules Verne et l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, une expérience portée sur les effets des ondes électromagnétiques a confirmé qu’effectivement, les champs émis par les antennes relais impactent sur la santé. Les résultats de l’étude, qui a été conduite sur de jeunes rats, ont indiqué qu’à long terme, les ondes électromagnétiques émises par les antennes relais auraient des effets sur certains processus biologiques. Les rats, qui ont été exposés à des champs similaires à ceux des antennes relais, auraient notamment été sujets à des changements au niveau des comportements alimentaires, du sommeil ainsi que de la régulation thermique. La qualité du sommeil n’en serait toutefois pas altérée.

Un sommeil fractionné

Les effets des champs magnétiques sur des personnes différentes ne sont pas forcément les mêmes. On distingue en effet des personnes dites électro-sensibles, qui subissent plus gravement les conséquences d’une exposition aux ondes électromagnétiques. L’Institut national de l’environnement industriel et des risques et l’Université de Picardie Jules Verne confirment que cette sensibilité pourrait entraîner de l’insomnie ainsi que des réveils fréquents. Le fractionnement du sommeil peut également toucher une personne non électro-sensible s’il y a exposition fréquente et à long terme à des ondes d’antennes relais. Le sommeil paradoxal serait le plus concerné, c’est-à-dire la phase du sommeil où les rêves sont retenus. Selon l’étude, ces champs n’entraîneraient cependant pas des troubles de sommeil inquiétants. Les deux organismes ont toutefois avancé que ce fractionnement du sommeil paradoxal pourrait être à l’origine de troubles de l’humeur et de mémoire.

La qualité demeure

Bien que les ondes électromagnétiques émises par les antennes relais entraînent un fractionnement du sommeil, les résultats de l’étude ont montré qu’aucun trouble n’est au rendez-vous. D’après les chercheurs, le sommeil du sujet reste de qualité malgré ce fractionnement. Le temps de sommeil resterait le même, tout comme le nombre de réveils. La personne n’a pas non plus de difficulté à se rendormir. A noter que les impacts réels de ce fractionnement du sommeil restent méconnus. Différentes recherches sont également en cours pour déterminer plus exactement les effets des champs magnétiques sur le sommeil et sur la santé en général. La régulation thermique serait notamment impactée par ces ondes.

Catégories de l'article :
Santé

Les commentaires sont fermés.