Sélectionner une page

Le boudin noir au barbecue, c’est excellent, quand c’est bien fait et qu’il n’a pas explosé partout sauf dans votre assiette.

Heureusement il y a quelques astuces à connaitre pour réussir sa cuisson à chaque fois.

Sur la plancha, c’est totalement différent, je ne vous en parlerai pas dans ce petit article.

Pour réussir la cuisson du boudin noir il faut

Ne pas faire chauffer trop fort le barbecue, ou alors, attendre la fin de cuisson de tout le reste. Pour ma part, dans mon barbecue en fût, je réserve une partie moins chargée en braise pour que la chaleur soit moins intense.

Sur une grille bien dense ou une plaque percée, vous posez le boudin recouvert d’un peu d’huile. Ce n’est pas pour le goût, c’est juste pour éviter qu’il attache.

Vous retournez le boudin régulièrement, rapidement mais doucement.

L’enveloppe du boudin éclate quand elle chauffe trop vite ou si elle est maltraitée.

15 minutes, 20 minutes grand max, suffisent à la cuisson, pas plus. Vous pouvez en profiter pour l’accompagner d’un demi oignon cuit sur le barbecue, c’est bon, sucré, doux en bouche. Une pomme aussi peut se marier à merveille, quelques gouttes de citron et un léger saupoudrage de sucre.

Autre technique de cuisson du boudin avec votre barbecue

Avec une feuille de papier aluminium.

Ok, il ne sera pas grillé.
Ok, il faut un peu plus de temps pour le cuire.

Avantage, il ne va pas exploser dans le barbecue, vous pouvez réaliser son accompagnement par la même occasion.

Dans une feuille d’aluminium qui va servir de plat de cuisson, vous ajouter une demi pomme, un bon morceau d’oignon, le tout couper en morceaux assez fins mais pas trop. Quelques morceaux de thym, ou autre herbe aromatique. Vous refermez en pliant plusieurs fois les deux extrémités de l’aluminium, en papillote.

Je ne colle pas la feuille d’aluminium au boudin, je laisse de l’air. Les arômes et l’humidité vont à merveille à la cuisson.

Il faut compter une bonne trentaine de minutes de cuisson au cœur des braises (sur la grille, ça ne chauffe pas assez).

Quelques gouttes de citron ne sont pas de trop si vous aimez les plats un peu plus relevés.

Comme pour la merguez, je ne pique pas le boudin pour que l’humidité reste dans le produit.

Comme vous le voyez, au bbq il est facile (et souvent assez rapide) de réaliser de bonnes préparations culinaires. Avec un minimum de patience, d’entrainement, et surtout les bons conseils, chacun (homme ou femme) peut faire des miracles et régaler ses proches. D’ailleurs, si vous passez sur www.cuisine-guylaine.fr vous pouvez découvrir des conseils, des astuces, des comparatifs et surtout de très nombreuses recettes de cuisine. Des préparations toutes aussi savoureuses que faciles à préparer, comme l’excellent boudin que vous venez de réussir.

Prenez votre temps, essayez, recommencez,… Surtout, adaptez les températures, les durées et les assaisonnements en fonction du jour, de la météo, de vos goûts, du produit et de votre matériel. C’est ce mélange, cette alchimie qui va permettre la réalisation d’un superbe plat à tout moment. Si vous voulez satisfaire vos proches, qu’ils soient adultes ou enfants, il n’y a pas d’autres astuces à donner. Sur la grille du barbecue, sur une plancha, sur n’importe quel outil de cuisson, c’est toujours la même chose, tous les grands cuisiniers et chefs étoilés pourront vous le confirmer : il faut sans cesse tester et se perfectionner pour satisfaire ceux qui sont à notre table et qui ont hâte de déguster nos mets.