Juin 18, 2011
115 Vues
0 0

Le Tréport, mai 2011

Publié par Aurelien Sharlien

Petite balade dominicale du premier dimanche de mai 2011.

La météo est avec nous.
Départ (tôt) le matin pour certains. Et pour d’autres un peu plus tard.

Le point de départ de la balade est à Beauvais, à 10heures.
La plus grosse partie du groupe arrive de Compiègne en étant passé par Creil, Senlis. Pour le reste du groupe, regroupement de Méru.

Tout ces départs pour regrouper femmes, enfants et voitures, ne manquait plus que les chiens et les familles étaient au complet.

Le groupe se forme en son intégralité à Beauvais, un total de 10 motos (une 11éme nous rejoindra sur place, car le monsieur travaille encore à l’heure du départ).

Nous avons donc 2 hayabusa, 1 GSXR 1000, 1 K1100LT, 1 Fazer 1000, 1 ZZR 1100, 1 GSXF 750, 1 ZR7, 1 CBR929,  1 GSR 600 et 1 ER6 + 2 voitures. (Un vrai départ de moto club)

 

Le trajet pour aller au tréport reprend une partie du trajet emprunté lors de la première balade de l’année pour le plus grand bonheur de Gédas qui était présent lors de cette balade, Bethy quant à elle doit faire le trajet mais en voiture, elle est en charge de 5 enfants.

Nous arriverons tous en même temps au Tréport. Et ce malgré des brocantes, des tracteurs, des déviations.

La nourriture du restaurant fut bonne, pas comme l’amabilité de la gérante. Les blagues fusent, le monde est refait, le café absorbé, il est temps de partir se détendre les jambes et de profité de la plage de \”sable fin\” et l’eau bleue turquoise. Les enfants s’amusent au bord de l’eau, les grands en profitent pour faire une petite sieste sous ce soleil quasiment estival.

L’heure du retour arrive, déjà, trop tôt, mais c’est comme ca. Les plus éloignés ont encore pas loin de 250km à faire pour rentrer chez eux.
En partant, et afin d’avoir l’esprit tranquille pour le retour, tout le monde fait le plein.
Le drame.
Des pompes fermées obligent certains à réaliser des demis tours, d’autres tombent (heureusement sans trop de casse).

Nous repartons (enfin) et à ce moment là, le groupe a éclaté.

1 groupe part, et un second se forme de quelques motos et les voitures.
le regroupement des 2 groupes ne se fait qu’à l’arrivée.
Mais pas de soucis, tout le monde connait la route, personne n’est resté seul, certains en profitent pour attendre les moins…, les novices disons.
Le retour s’effectuant par Aumale, Neufchatel en bray (portion de route bien connu des motards), je vous passe donc les détails de ce beau paysage et de ces quelques \”petites\” courbes .

Tout le monde se retrouve à Beauvais pour le dernier moment du weekend tous ensemble. Encore des blagues, la mauvaise foie motarde qui ressurgit, certains disent même qu’il nous aurait fallu signaler les novices par des beaux gilets fluos, rohhh

Au revoir tout le monde, et pour le petit groupe, redirection Méru. Après une bonne balade comme ca, il nous en faut pas plus pour terminer le rodage des pneus et éviter les plats sur les pneus. Et tout le monde arrive à bon port.
Les enfants, les femmes, les hommes ne pensent qu’à une chose : vivement la prochaine sortie !
Merci à Stef pour cette bonne journée et à tous les participants.

Bilan pour Mathilda, 300KM et des poussières, toujours et encore 5.5L/100Km, mais coût de l’essence en forte hausse.

 

N’étant pas organisateur, ni même au sein d’une balade officielle, je me permets de dire une chose.
Je suis très agréablement surpris par le comportement des participants (qu’ils soient conducteurs ou passagers, de motos ou voitures).
Sans même rappelé les règles de conduites en groupe.
Sur la route, tout le monde a gardé sa place, pas de wheeling intempestif, personne qui remonte et redescend le groupe,
personne ne réclame de l’alcool en quantité (chacun n’ayant bu qu’un verre au moment du repas , Kir ou Bière voir Coca).

Ca fait chaud au coeur, ca fait plaisir de juste profiter du moment présent, sans penser à ce qu’il faut dire ou anticiper en cas de dérapage d’un des membres du groupe.

Catégories de l'article :
Moto

Les commentaires sont fermés.