Juil 20, 2011
202 Vues
0 0

les éléphants motards

Publié par Aurelien Sharlien

un jour j’en serais

(certainement) pas cette année

les éléphants c’est quoi ?

version texte:

il suffit d’aller voir là link

ou ailleurs, les éléphants sont une légende, on trouve tout sur internet, je ne ferais pas une énième description, ou un plagia, mais …

moi ca me fait rêver !

je sais que je ne suis pas le seul.

l’année dernière, un des moniots y est allé,

cette année, d’autres moniots y seront, et même des potes du MCP

et moi , non, pas possible cette année, la famille proche passe , doit passer, avant ma vie moto.

mais bientôt, très prochainement,  OUI, j’y serais.

les éléphants, c’est comme les milles vaches, le tourism trophy, le moto GP, le bol d’or,  une ballade usante, physiquement et moralement.

ce n’est pas le GRALL, mais je pense, je trouve, que ca fait parti de nous, de moi, il faut le faire.

nos “vieux” motards, nos légendes, ont fait des “sorties” comme ca, avec énormément moins de confort, d’équipements que les motos actuelles.

alors pourquoi pas moi, pourquoi pas nous ?

si être motard c’est prendre l’auto  -route, les 4 voies, et ne rien voir, ne rien observer, ne rien apprécier, si ce n’est le bitume, sans moi.

c’est tellement facile aujourd’hui de traverser la France en une journée

il n’y a pas si longtemps, c’était un peu plus FUN, vive le 2 temps et la qualité mécanique moindre.

mais c’est bien comme cela que nos “anciens” nous ont appris a aimer la MOTO.

et je ne rechigne pas au confort de ma moto , a son équipement Grand Tourisme, a la qualité des revêtements de la route

alors les éléphants, oui j’irai, bientôt, avant que la faucheuse a gout de goudron m’emporte, ou qu’un connard en train de téléphoner au volant d’une merde a clim auto et star&stop ,m’arrête brutalement.

alors oui j’y serais

je me souviens , il a de ca, quelques années, au collège. une punition m’est tombée dessus, forcement ce n’était pas ma faute.

la punition : une rédaction de quelques pages.

le thème, l’aventure pour vous c’est quoi.

je suis sur de pouvoir la refaire, avec la même naïveté.

grosso merdo, la rédaction parlait de nous, de vous, de tout ces hommes qui partent avec un destrier, un équipement minime, vers une destination , un but précis, mais qui le premier carrefour arrivé décident de tourner a droite alors que la route la plus simple dit de tourner a gauche.

la destination importe peu, seul le chemin pour y arriver compte.

ca vous dis quelque chose, moi oui

un petit motard d’une 20aine d’années me l’a rappelé.

j’irais un jour, j’irais !

Catégories de l'article :
Moto

Les commentaires sont fermés.