Sélectionner une page

La question que l’on se pose le plus souvent quand il est question de vin est combien de temps on doit conserver une bouteille de vin. Certaines personnes apprécient les vins mûrs qui ont acquis des arômes et des saveurs complexes. D’autres préfèrent boire des vins alors que leur fruit est le plus vibrant et le plus intense.

En général, les bouteilles de moins de 7 €, surtout les blancs et les rosés, ne valent pas la peine d’être conservées plus de deux mois. De nos jours, la plupart des vins sont conçus pour une consommation immédiate. Nous avons toujours supposé que chaque bouteille achetée par les gens serait bue le même jour. Certainement la plupart seront consommés dans la semaine ou le mois.

Des vins rouges qui valent la peine d’être vieillis

Les vins traditionnellement conservés pour bénéficier du vieillissement sont des vins rouges élevés en fûts de chêne tels que le Bordeaux rouge et le Bourgogne, la théorie étant qu’ils ont besoin de temps pour que les tanins durs s’attendrissent. Mais ce n’est pas toujours le cas. Même le Bordeaux est fabriqué dans un style plus fruité, conçu pour une consommation précoce. A moins que vous n’achetiez des vins chers, vous voudrez boire la plupart d’entre eux dans les 3 à 5 ans, selon le millésime. (Les bons millésimes bordelais comme 2010 et 2015 ont plus de persistance que les millésimes moins bons comme 2013).

Cela dépend aussi de l’âge du vin au moment de l’achat. Certains vins sont vieillis par le producteur avant d’être commercialisés, il est donc inutile de s’y accrocher longtemps.

D’autre part, les vins rouges du nouveau monde corsé comme le shiraz australien ou le cabernet sauvignon californien peuvent bénéficier d’une garde de 5 à 7 ans car ils conservent leur fruité vibrant pendant une durée étonnamment longue.

Entreposage du vin

Les conditions dans lesquelles vous conservez votre vin auront également une incidence sur sa longévité. Si vous stockez votre vin dans un casier à vin dans la cuisine exposée à la chaleur et à la lumière, il ne restera évidemment pas frais aussi longtemps que le vin qui est conservé dans une cave souterraine ou à température contrôlée, mais peu d’entre nous en ont.

Combien de temps faut-il conserver les vins blancs ?

Bien sûr, il n’y a pas que les vins rouges qui valent la peine qu’on s’y accroche. Les vins blancs aromatiques comme le riesling deviennent plus complexes avec l’âge, mais tout le monde n’apprécie pas les notes kérosène légèrement huileuses qu’ils développent. Les chenins blancs de Loire comme Vouvray peuvent avoir un beau caractère mielleux, mais là encore ce n’est pas pour tout le monde. Chablis, Muscadet et Sancerre font partie des vins les plus acides. Il est ainsi possible d’en déguster des millésimes de plus de 15 ans.

Un bon bourgogne blanc se bonifiera pendant 2 à 5 ans mais après cela peut perdre de sa fraîcheur. Le Chablis, même le Chablis de base, a un peu plus de tenue.

Les vins doux comme le Sauternes et les gewürztraminers d’Alsace vieillissent également bien (environ 4 à 8 ans, selon la taille de la bouteille*) tandis que les vins fortifiés, comme le porto et le madère, sont réputés pour leur longévité, mais la plupart sont vieillis avant leur sortie et conçus pour être bus peu après leur achat.

Dans l’ensemble, vous risquez davantage d’être déçu en conservant un vin trop longtemps que de le boire trop tôt, alors en cas de doute, buvez-le !

Précision : les demi-bouteilles vieillissent plus rapidement que les magnums