Divers

Qu’est-ce qu’un atomiseur ?

L’atomiseur est la partie la plus importante d’une cigarette électronique. C’est lui qui produit le mélange de vapeur et d’arômes que vous obtenez de votre appareil. Contrairement à un clearomiseur, un atomiseur à réservoir reconstructible (RTA) vous permet de choisir votre propre style de vape, d’économiser de l’argent et même de découvrir un nouveau passe-temps. Cet article fait partie de notre guide du vapotage.

Le terme « atomiseur » englobe tous les appareils qui produisent de la vapeur avec du liquide. Dans cet article, nous parlerons d’atomiseur reconstructible, car il diffère des clearomiseurs qui utilisent des bobines prêtes à l’emploi.

La grande différence entre les deux est que vous pouvez construire vous-même votre e-cigarette, c’est-à-dire que vous choisissez la bobine et la mèche de coton. Cependant, une question vient immédiatement à l’esprit : pourquoi s’embêter alors que vous pouvez simplement acheter une bobine toute prête ? Il y a trois raisons principales. La première est tout simplement que cela peut améliorer votre expérience de la vape. L’atomiseur vous permet de choisir une bobine pour une satisfaction maximale, que ce soit pour la production de vapeur, la puissance de la vape ou la saveur.

Le choix d’atomiseurs est également beaucoup plus large et plus varié. En ouvrant la porte au monde des rebuildables, votre installation répondra parfaitement à vos attentes. La deuxième raison est d’ordre financier. Une bobine prête à l’emploi coûte généralement 2 à 5 euros, et devra être changée au moins deux à quatre fois par mois, car certains e-liquides bouchent la bobine de résistance en un rien de temps. Si vous aimez utiliser différents liquides et que vous les changez fréquemment, le coût s’accumulera rapidement. Reconstruire une bobine ne coûte que quelques centimes pour un morceau de fil de résistance et une mèche de coton adaptée. Au bout d’un an, les économies sont évidentes. La dernière raison est le côté récréatif.

Construire sa propre e-cig est un excellent moyen de bricoler. C’est amusant d’apprendre à connaître les résistances et celles qui sont les mieux adaptées aux différents liquides ! Tant que la fabrication de votre propre cigarette est agréable, allez-y. Si cela vous ennuie, passez simplement à un clearomiseur. Mais si vous en faites un hobby, vous serez vite accro.

Utiliser un atomiseur

Contrairement aux clearomiseurs, qui sont prêts à être utilisés dès leur sortie de la boîte, les atomiseurs demandent un peu de temps et de pratique. Les premières constructions sont rarement réussies, et nous vous suggérons d’utiliser un clearomiseur en parallèle jusqu’à ce que vous ayez appris à rendre le vapotage agréable et fiable avec un RTA. L’assemblage de la bobine de résistance est simple. Enroulez un morceau de fil métallique autour d’un tournevis ou d’un gabarit de bobine pour faire une bobine, insérez-la dans le plateau de montage, ajoutez la mèche en coton, remplissez le réservoir de liquide, et vous êtes prêt. Une fois que vous vous êtes exercé aux bases, pourquoi ne pas mélanger un peu les choses ? Vous pouvez essayer différents métaux ou changer la taille de la bobine. Pourquoi ne pas changer le RPM ? Ou le type de mèche et la façon dont vous la positionnez ? Et si vous parveniez à obtenir un bon niveau de mèche, mais sans fuites ? Faire un rebuildable demande de la patience et de la pratique. En réalité, c’est beaucoup plus facile qu’il n’y paraît. Il y a des centaines de tutoriels en ligne pour vous aider à réussir du premier coup, ce qui est vraiment important parce que fabriquer son propre produit fonctionne. D’autres choses – comme plus de vapeur ou de saveur – viendront avec la pratique et autant de temps que vous voulez y consacrer.

Construire votre propre bobine

Comme nous l’avons vu, l’avantage d’un atomiseur reconstructible est qu’il est entièrement personnalisable. Vous pouvez choisir le type de mèche, comme le coton, et la bobine de résistance. Il existe de nombreux types de supports pour les bobines de résistance, avec de nombreuses caractéristiques différentes. L’une des constructions les plus courantes utilise une micro-bobine, qui est une résistance où les enroulements de la bobine se touchent. Une autre technique consiste à garder les enroulements espacés les uns des autres. Si tout cela est nouveau pour vous, pourquoi ne pas lire notre tutoriel pour apprendre à préparer votre mèche de coton ?

L’histoire des atomiseurs en 3 dates

2010 : Kender a inventé l’atomiseur, qui est alimenté en e-liquide par une mèche grillagée. Ce système était appelé « Genesis ». Kender a eu l’idée d’utiliser du grillage lorsqu’il a vu un passionné de modélisme ferroviaire l’utiliser pour faire de la vapeur pour ses trains. Inspiré par l’idée de Kender, un Allemand nommé Raidy a créé le premier atomiseur reconstructible. 2013 : Le Kayfun 3.1 de Svoëmesto a été le premier atomiseur haut de gamme à être largement distribué. La vape qu’il délivrait était exceptionnelle, et tient encore bien la route aujourd’hui. En conséquence, c’est l’un des atomiseurs les plus clonés au monde. 2014 : Le Taifun GT a créé un buzz phénoménal. Il est resté une référence en matière d’atomiseurs de saveurs depuis lors. C’était le début du vaping  » cool « , qui différait du Kayfun. La rivalité entre les fans de ces systèmes est aussi féroce que celle entre les fans des Beatles et des Rolling Stones.

FAQ sur les atomiseurs

Vous trouverez ci-dessous une liste de questions fréquemment posées sur les atomiseurs. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, veuillez nous envoyer votre question via la boîte de commentaires ci-dessous.

Quel atomiseur dois-je choisir ?

Votre choix d’atomiseur dépend de votre style de vapotage. Alors que certains fumeurs veulent autant de vapeur que possible, d’autres sont plus intéressés par la saveur de leurs e-liquides. Certains atomiseurs ont donc été conçus pour produire beaucoup de vapeur et d’autres pour donner la meilleure saveur de e-liquide. La façon dont vous vapotez entre également en ligne de compte. Il peut s’agir d’une inhalation directe par les poumons ou d’une inhalation indirecte (également appelée MTL pour « Mouth to Lung », de la bouche aux poumons). Parmi les autres facteurs, citons les différents flux d’air, le matériau dont est fait l’atomiseur, son design et, bien sûr, le montant que vous êtes prêt à dépenser. Prenez le temps de réfléchir à tous ces facteurs avant de vous décider. Les professionnels ont publié de nombreux résultats de tests, alors pourquoi ne pas vous renseigner sur les matériaux qui vous intéressent avant de vous décider ?

Comment nettoyer un atomiseur ?

Le nettoyage de votre atomiseur est essentiel pour le maintenir en parfait état, et rien de plus simple. Il suffit de le dévisser de la batterie, de retirer le coton des bobines de résistance et de le rincer à l’eau chaude. Puis vous remettez tout en place dans l’ordre inverse !

Quand dois-je changer la bobine de résistance de mon atomiseur ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à cette question car plusieurs facteurs sont importants. Rappelez-vous simplement qu’une bobine de résistance faite maison ne coûte presque rien (quelques centimètres de fil et un peu de coton), vous pouvez donc vous permettre de la changer régulièrement. Une fois par semaine peut être une bonne solution pour commencer. Vous pouvez le faire plus ou moins souvent selon que vous vapotez peu ou beaucoup, ou si vous utilisez des e-liquides qui encrassent beaucoup plus la bobine de résistance, par exemple.

Quand dois-je changer mon atomiseur ?

Un atomiseur n’a pas de durée de vie fixe. La seule partie qui s’use est la bobine de résistance, et elle est facile à remplacer. Vous pouvez remplacer l’ensemble de l’atomiseur si vous souhaitez changer votre appareil.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page