Trop d’asthme et c’est la crise !

Hier soir je suis rentré du boulot en catastrophe suite à un coup de téléphone de ma femme.


Mon fils de 3 ans venait de refaire une crise d’asthme. Mais cette fois, une sévère.


Nous voilà donc repartis de plus belle avec le ventoline et les autres médicaments.


asthme.jpg


Je ne vais pas vous refaire le coup du gars qui sait tout sur le sujet, je l’ai déjà fait ici .


Non je voulais poster ce billet afin de parler de la détresse des parents.


Cette nuit, la ventoline ne faisait plus effet (ou pas assez) et Thomas n’a pratiquement pas fermé l’oeil de la nuit.


Bien sûr dans ces cas-là, nous ne dormons pas non plus.


Comme tout le monde, c’est dans ces moments de stress intenses que je réfléchis le plus et que je me projette dans l’avenir de cette maladie qu’est l’asthme.


Comment va-t-il faire à l’école ?


Pourras t-il faire les mêmes activités que les autres ?…


J’écris aujourd’hui sur ce blog, car je connais les réponses à ces questions.


Mes connaissances et mes recherches ne m’empêchent pas de penser à tout ça.


Je sais ce qu’il faut faire, mais est-ce que je le fais vraiment.


Je sais ce qu’il faut faire en cas de crise grave, mais ce matin j’ai quand même posé la question à ma femme infirmière.


Je n’étais plus sûr !


Et pourtant j’ai un passé d’allergique, avec tout ce que ça entraine. Je maitrise la prise des médicaments et certaines méthodes alternatives.


C’est dans ces moments-là que je me représente pleinement l’allergie.


Les allergies ne sont pas des maladies anodines.


Après ce petit temps de questionnement, je me suis remis à faire ce que je sais faire : Rechercher la cause de cette crise.


Le temps. C’est vrai que je n’habite pas dans le meilleur endroit pour un petit garçon allergique.


L’environnement. Les temps secs et froids du moment ne sont pas propices aux crises d’asthme.


Qu’avons-nous introduit dans son espace qui pourrait le gêner au point de créer une crise d’asthme ?


Je n’ai pas la réponse à l’heure de l’écriture de ces quelques lignes.


Des pistes se dessinent devant moi et je vais les explorer pour éradiquer la chose qui est à l’origine de cette crise.


Revenons à mon petit coup de panique de ce matin.


Je vais vous redonner les gestes à effectuer en cas de crise d’asthme, qu’elle concerne un enfant ou toute autre personne:


- Vous devez garder votre calme et rassurer la personne qui fait la crise. En effet l’angoisse ne peut qu’aggraver la crise.


- La mettre dans la position où elle se sent le mieux, souvent une position assise.


- Demandez-lui de respirer lentement et profondément.


- Si c’est une personne que vous ne connaissez pas, demandez-lui si elle prend habituellement des médicaments, procurez-les lui et facilitez leur auto-administration.


En cas de crise grave et si les solutions simples citées ci-dessus ne sont pas efficaces, appelez son médecin traitant ou en son absence le SAMU (15).


Reconnaitre une crise très grave


- La crise dure plus de dix minutes ;


- L’essoufflement s’aggrave et l’élocution de la personne devient impossible ;


- Une coloration bleue de la peau apparaît ;


- Des sueurs apparaissent ;


La victime présente des signes d’épuisement. Dans ce cas, elle peut devenir somnolente, voire perdre conscience et enfin s’arrêter de respirer.


Devant la présence de l’un de ces signes, composez le 15 pour alerter les secours.


Dans tous les cas, ne pas allonger un malade qui présente une crise d’asthme.



0

Thématique proche de Trop d’asthme et c’est la crise !

Les femmes aux corps en forme de poire sont prédisposées à perdre la mémoire
La graisse autour des hanches est un signe précurseur d'une future perte de...
Comment manger 5 fruits et légumes par jour et rester en forme
C’est essentiel pour la santé (et garder la ligne), il faut manger 5 fruits et...
Troubles du sommeil, quelques astuces pour y remédier
Pour continuer sur la lancée de notre dernier article, voyons aujourd’hui comment...
L’assurance maladie et les mutuelles pour les étrangers résidant en France
Selon votre situation professionnelle et votre nationalité, vous pourrez...
comment se soulager avec l’acupuncture !
Vous avez le nez qui coule, vous éternuez tout le temps, vos yeux picotent. Vous...