loin des yeux, loin du coeur

Ca fait un an, que je suis parti de mon ancien village, de mes anciens compagnons de route, enfin presque.

vous savez 60 730, dans l’oise, pas le saint e ge nevieve du 94

 

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Rares sont ceux qui ont prit contact avec moi, pourtant, je suis sur facebook, twitter, plus.google, le telehpone est toujours allumé, le mobile aussi.
Mais non, pas une news, pas un coup de téléphone, pas un SMS.

Je suis revenu dans ma commune et les environs plusieurs fois, j’ai fait le tour, j’ai vu, j’ai écouté, j’ai entendu, j’ai rigolé, et je suis reparti avec un pincement au coeur.

 

En un an de temps je suis passé de président de club et membre actif d’associations à pére au foyer, c’est peut etre pour ca que certains et certaines ne prennent plus contact avec moi.

A vrai dire, je m’en fou, maintenant, la messe est dite et je suis bien plus heureux de m’occuper de mes enfants que d’enfants de 30 et quelques années.

 

 

Mais vous croyez vraiment que ce que vous faites est bien, ou va me faire arreter la moto, ou me facher avec certaines autres personnes ?

Franchement, vous vous foutez le doigt dans le cul, et profond .

entre ceux qui roule avec les soit disant pas bien, ceux qui profite de mon épaule tendu, de l’épaule de ma femme (au figuré), des barbecues et autres que nous organisions, et ceux qui disent blanc, tout en faisant le contraire. Vous croyez que tous cela ne ce sait pas, ne s’ébruite pas ???

le petit saloupiaud (par respect pour ceux qui aime avoir un truc dans le cul) tu crois que je ne sais pas qui tu es ?
tu as laissé des traces connard !!

c’est pas le tout de jouer les grands, de faire celui qui à la plus grosse cylindrée, gueule, connaissance informatique.
 » Celui qui n’a jamais su construire, ne saura jamais reconstruire »

 

alors, je vous souhaite bonne route.

Encore plus qu’avant, je connais mes amis, les rares qui ont pris des nouvelles durant cette année de transition, en famille . Certains, et certaines, je savais, j’aurais put me couper une jambe , j’en étais sûr, ils continueraient à prendre des nouvelles de ma famille et moi, mais d’autres….hummmm, je suis décu, estomaqué. Je crois que encore une fois je me suis fais enculé. Mais c’est pas grave, vous m’avez encore un peu plus ouvert les yeux.
Et surtout j’ai découvert au grès des kilometres, des paysages, des coups de telephones, des echanges textuels informatiques, de la parole, des contacts, des amitiés plus fortes que prévu, quelque part ca fait tout drole, et meme si encore maintenant je reste froid, un peu distant, si ce n’est plus comme avant, ca fait chaud au coeur, à nous 4 (femme, enfant et moi), un jour notre épaule et notre coeur vous seront ouvert comme au beaux jours.

 

Et oui dans vos conneries de soit disant motards, amis, proches, vous avez oubliez que vous vous adressiez à nous 4, et pas seulement à moi.

Il y a des trucs dans la vie qu’on ne peut oublier.

donc, sur twitter, facebook, mon phone, et le phone de la maison, n’essayez plus de telephoner, quoique, ca ne changera pas grand chose vu que vous n’avez jamais pris le temps de me contacter, mais bon, je le dis quand même.
Sauf dernièrement, où certaines personnes recommencent à demander un coup de main (un plan à faire, un formulaire à compléter, un déménagement, une crémaillère, un site à entretenir….) .

 

Si toi petit connard , ou puceau, seul, mais fier en groupe, tu recommences à me flinguer le blog, je te promet un retour de baton correct.

Non je ne suis pas ennervé, mais faut dire les choses comme elles sont, qui a pris contact avec nous pour savoir si tout ce passait bien loin des amis, loin de la famille, si la formation de ma femme se passait bien, si les enfants se portaient bien, ou juste pour dire bonjour ?

Non , franchement trop c’est trop.

Eclatez vous a faire vos conneries en groupe et sur des balades de 50km, ou a traverser la france en camion pour faire un tour de bécane, ou a faire chier votre entourage. Un jour ca, ce paie ces conneries là. Et moi je rigolerais de tout cela, comme je l’ai toujours fait, et si je le peu, je le mettrais encore par écrit.

 

Je vais tout de même continuer sur une note plus joyeuse.
L’Auvergne c’est le pied pour les motards et les gastronomes.

J’ai pu faire faire quelques kilometres avec des autochtones du crû, des rencontres avec des personnes fantastiques. Certes pas autant que je le souhaitez, mais ce fut tout de même d’excellents moments.
Des moments qui vous font tout oublier, sauf le prochain virage. Pas la peine de vouloir jouer à qui à la plus grosse, de toute facon, c’est la route qui gagne par ici, il suffit d’un bon orage, ou d’un petit grain breton (en auvergne) et c’est partit pour une partie jouissive de virolos.

 

Dans mes virées, vous l’avez vu, je suis même allez voir un groupe de gentils fous,  au lac des settons, le retour s’est fait avec un pneu slick, ouaip, bah ce pneu est toujours pas changé.Faut vraiment que je le fasse. Jusque la pas de soucis, il a fait beau, mais bon, faudrait peut etre pas abuser non plus. hé non pas de photo, ma vieille adelle est sale et n’accepte pas les photos dans cette tenue.

A part ca tout va bien, et on déménage dans une autre région. Mais vous, les amis, téléphonez, et peu importe la distance, je serais toujours là pour vous.

2 réflexions au sujet de « loin des yeux, loin du coeur »

  1. Un jour on m’a dit, les vrais amis ne sont pas forcément ceux qui t’appel tout les jours mais ceux sur qui tu peux compter..
    ;) biz à vous des parisiens!

  2. Un vrai ami c’est celui qui sera toujours près de nous dans nos moments de gloire et surtout pendant les périodes difficiles pour nous soutenir, parfois on fait allusion mais ils sont momentanément là.

Les commentaires sont fermés.