Rouler durant l’été et la chaleur

Avec l’arrivée des beaux jours, et des températures plus élevées, nous serions tentés de laisser au placard nos équipements motos.

Ces équipements sont pourtant nos seules protections en cas de choc, chute, ou crash.

Le blouson

Retirez donc les doublures, ou même achetez un blouson d’été, beaucoup léger et aéré, mais muni de protections aux normes NF et/ou CE.

Un blouson de ce type coute une centaine d’euros.

Peut être même acheter une bonne dorsale, il n’y a que ça qui puissent protéger la colonne vertébrale.

 

Pour les gants même punition, investir dans des gants d’été ne vas pas ruiner un foyer, et gardera vos mains en bon état.

gants d'ete chez ixtem moto

Pour exemple ces gants, seulement 30euros. Le prix d’un plein d’essence ou d’une demi cartouche de cigarettes !
Pour les pieds, c’est un peu plus délicat.
Car malgré tout, on a vite chaud aux pieds. Il n’y a pas beaucoup dair frais dans la région basse des motos. car le moteur nous réchauffe les jambes.
Quand je peux , je pars avec une seconde paire de chaussures que j’enfile quand je suis arrivé a destination.
C’est l’avantage de rouler avec une moto ayant une belle capacité d’emport , tel que mon BMW k 1100 lt.

Le pantalon.
Ceux en toile sont fort confortable mais ne servent à rien en cas de chute, et ne diminuent pas l’impact de ces gros insectes volants qui vous cognent forcement là où vous êtes le moins exposer (ça doit être pour nous rappeler notre vulnérabilité).
Un jean au minimum !
Ou mieux, il existe les jeans renforcer au kevlar, ou les sur pantalons d’été.

Les sur pantalons ont des coques et évite les brulures.
Le kevlar va éviter les brulures, mais n’absorbera pas les chocs.
Oui c’est un peu cher tout cet équipement. mais ca coute moins cher qu’une vie en handicap.

La couleur.

Point à ne pas négliger, malgré les tendances de la mode.

Le noir, ou les couleurs sombres attirent la chaleur, et conservent la chaleur.
Le blanc ou les couleur claires reflètent la chaleur.

Pour le motard et le bien être dans son corps.

déjà, penser à s’hydrater régulièrement durant le trajet (sauf si c’est pour aller acheter le pain). Un sac à dos type camel back fait l’affaire, on est pas obliger de retirer tout l’équipement ou même de s’arrêter pour boire une rasade d’eau.

Ce n’est pas parce que l’on n’a pas chaud que l’on ne se dessèche pas.

Protéger la nuque avec un foulard, un tour de cou, un bandana, ou tout autre morceau de tissu.

Si vous le pouvez éviter de rouler au plus chaud de la journée. Partir le matin à la fraiche ou en fin d’après midi peut être une bonne chose.

Pas la peine de rouler comme cela.

motard chevalier

Concernant la moto.
Pensez à regarder et surveillez la jauge de température.
Avant de partir pour une grande virée, ou simplement régulièrement vérifiez le niveau de liquide de refroidissement.

Sur la route, surveiller les plaques de goudrons bien noirs. Il peut s’agir, il s’agit certainement de goudron fondu.

7 réflexions au sujet de « Rouler durant l’été et la chaleur »

  1. Merci pour cette piqure de rappel Sharlien.

    Mieux vaut avoir un peu chaud et rester entier que allégé et rappé ou pire… ;-)

  2. merci , pour ton rappel safait du bien il faudrait que sa rentre dans la tete des bcp monde , nous pour notre part , on est en cuir hiver comme ete pourtant on decend en espagne le mois d’aout et sa chauffe la bas mais toujours en cuir meme si en dessou on a les maillots bains !! c’est clair on a chaud mais en tout cas on est bien protegé et une petite glissade s arrive si vite ,on a les cas avec des potes qui cette un peu decouvert va imagine l’etat maintenant !!! a tous la seule carrosserie du motard c’est vos vetements oubliez pas !!! bisous aurelien et betthy

    1. salut vous 2.

      vous aussi avez raison de porter le cuir et de le rappeler.

      si ca derange pas je veux bien des photos de ces potes quand ils sont abimés par la route.
      je vais en faire un petit article pour prouver, et faire voir aux motos et aux voitures ce que ca peut donner.

      a tres bientot les amis.

  3. L’ensemble de l’article est intéressant, mais je ne suis pas d’accord avec le prix moyen du blouson que vous cité, ci dessus ( une centaine d’euros )
    Chez nous les blousons sont à des prix plus attractifs, mais ce n’est pas un cas général.
    Bonne continuation dans la rédaction de vos articles.

Les commentaires sont fermés.