Moto GP le mans 2011

Il n’était pas prévu que j’aille au grand prix de France cette année.
mais lors du diner le samedi soir chez un de mes amis, le moto GP est arrivé en conversation.
Au bout d’une demi heure a hésité, nous avons décidé d’y aller.

Départ dimanche matin à 5 heures. Ouaip, mais il était déjà pas loin de minuit.
La nuit s’annonçait donc très courte.

Nous partons donc à 5heures du matin, sans faire de bruit pour ne pas réveiller les voisins et les enfants qui dorment bien profondément.

Personne sur les routes, mais il fait frais, l’ordinateur de bord du FJR indique par endroit 5°C !!

Un peu après Versailles, nous croisons plus de monde, surtout les derniers fêtards qui sortent de discothèque alors que le soleil commence à poindre. Nous y voyons également quelques estafettes bleues prêtent à accueillir certains de ces fêtards qui ne seraient pas en état de conduire proprement.

On arrive sur l’autoroute, après une petite visite local, du à ma mauvaise mémoire de la route qui nous à encore fait prendre la mauvaise direction.

Toujours personne sur la route, sur l’autoroute.
Nous deux, chacun sur sa moto, prenons une voie chacun, afin d’éviter les turbulences que nos 2 autoroutières génèrent dans leur sillage.

Nous réalisons une petite escale technique à 80km du mans (les hommes et les machines ont besoin de se ravitailler). Là, ca y est c’est sur, c’est le bon jour, et la bonne route ; des dizaines de motos sont déjà sur la route, ou en l’occurrence à la station service.

C’est l’occasion de voir que certains motards ont un porte monnaie bien rempli pour s’acheter la machine qui va bien, mais le porte monnaie trop juste pour acheter la paire de botte moto qui va avec, ou même un pantalon moto.

Nous arrivons au parking moto du grand prix, il commence à se remplir, il n’est que 8H30.

On achète nos billets, et hop, on y est, le moto gp 2011 est sous nos yeux.

Nous déambulons le long des magasins en allant voir le premier warm up, celui des 125, qui sont dans leurs dernières saisons, car remplacer par la moto 3. Bref, passons.

Ils sont vraiment formidables sur ces machines, de sacrés gars.

Nous y rencontrons l’ami Bruno (dit LeTaz) , quelques bavardages, quelques blagues, et café plus tard, on repart voir les autres warm up et le circuit, tandis que Bruno retourne de son coté, vers le très select clan des nobles. Les VIP, journalistes, officiels.

On ne présente plus ce moto GP, c’est une de ces grandes messes qu’il faut vivre au moins une fois dans sa vie de motard. Mais ca a beau être (que) mon 3e moto GP , et quelques uns de plus pour mon ami, on est toujours « émerveillé » par l’ingéniosité de certains pour mieux voir la course.



Nous nous mettons en quête de nourriture.

Les quelques stands de nourriture sont pris d’assaut, les warm up sont fini, les courses vont commencer.

Et là, on se demande si on ne se fout pas un peu de notre gueule.

Non seulement le billet d’entrée est cher (70euros le weekend, 55 le dimanche) mais en plus la nourriture et les boissons sont hors de prix

7.80 euros l’américain

3.90 euros le sandwich jambon beurre

2.60 euros le café

1.90 euros l’expresso , la viennoiserie

On nous prend pour des vaches à lait.

Bientôt il n’y aura plus besoin de loges VIP, seul les VIP pourront acheter leur billet et une boisson chaude.
Messieurs les organisateurs, faudrait peut été pas oublié que ce sont vos visiteurs qui font la réputation de ce rassemblement. Il est annoncé 88 000 visiteurs pour l’édition 2011.

Nous nous restaurons tout de même.

Assistons aux courses 125 et Moto2.

Que de spectacles, c’étaient beau, passionnant et bien vivant.

Enfin la catégorie reine.

134dB !!!

Une moto GP développe 134dB.

L’oreille interne souffre de lésions irréversibles à partir de 100dB. Les organisateurs devraient donner avec chaque billet une paire de bouchons d’oreilles, et même en distribuer gratuitement durant les courses.

Je ne vais pas vous raconter les courses, c’était beau.

Et on pourra dire, comme nos 88 000 voisins de spectacle, on était là pour le premier podium de V. Rossi sur Ducati.

Magnifiques courses.

Retours aux motos, tranquillement mais surement, le plus dur étant de retrouver sa moto parmi les quelques milliers de moto qui sont stationnées ensembles.

La sortie du moto GP

Une file, un cordon interminable de moto qui passe entre les voiture à la demande des messieurs en bleu, et même qu’on se fait « crier » quand on ne roule pas assez vite à leurs yeux.
Faudrait savoir, l’inter filage est interdit oui ou non !

 

Sur l’autoroute du retour, il y a beaucoup plus de monde qu’a l’aller.

Les motards roulent tranquillement, pas de dépassement sauvage, mon ami et moi roulons entre 120 et 140 compteur ; peu de motos nous doublent, mais énormément de voitures nous dépassent, et pas doucement et pas forcément prudemment.

Pour pouvoir doubler, il faut un décalage de vitesse de 20km/h, certaines voitures avaient largement ces 20km/ supérieur aux motos. Et la rumeur veut que ce soit les motards qui sont fou de vitesse !

Nous remarquons qu’il y a beaucoup plus de motardes que les autres années. Je trouve ca très bien. Nous avons également vu beaucoup de moto avec comme passagers des enfants. Très bien aussi, la nouvelle génération est assurée.

Retour à la maison vers 19heures, les oreilles qui vibrent encore au son des motos de courses, les yeux pétillants comme des gosses a noel.

Allez, douche, diner, dodo en faisant de beaux rêves pleins de vrouuhhahhhhhaaaaaa et d’applaudissement pour ces hommes qui nous ont fait rêver durant ce weekend.

Petite question, avec toutes ces motardes qui nous rejoignent dans ce monde dit d’hommes. A quand une femme en moto GP ?

les photos

Une réflexion au sujet de « Moto GP le mans 2011 »

Les commentaires sont fermés.